Des chemins et des hommes

Y a t il des règles imposées à un enfant de 10 ans pour qu’il ait le droit de rêver ou son imaginaire est-il libre de faire ce qui lui plait ? Quelqu’un aurait-il inventé un code des règles de bases à suivre pour créer, où tout le monde devrait suivre le même chemin… ? Vous imaginez ce que deviendrait l’art et surtout les rêves ? En ce qui nous concerne, nous ne sommes plus des enfants, mais nous sommes encore beaucoup trop jeunes pour nous imposer des limites et des protocoles. L’aventure « loup blanc » nous permet une fois encore d’avoir le sourire, en allant faire un petit tour dans les nuages, cette fois en haut de la cathédrale de Tours. Un moment privilégié qu’on n’oubliera pas, avec le lever de soleil en ouverture du spectacle. Parce que chacun de nos projets fait l’objet de jolies rencontres, cette fois, c’est avec une immense joie que nous avons pu échanger avec le photographe de renom : Chanel Koehl. Un style, une sensibilité, et un regard sur le monde qui lui est propre mais qu’il nous partage, pour notre plus grand plaisir. Il ne fait pas que prendre des photos, capturer un instant que tout le monde connait, il le sublime et nous pousse à de nombreuses réflexions. Vous pourrez découvrir son travail, à travers ce très joli livre « Tours, des Chemins et des Hommes » écrit par notre ami Benoît Piraudeau. Et bien entendu, nous remercions une fois de plus, Benoît, pour le livre qu’il propose à ce jour à tous les amoureux de la Touraine et pas que.

Nous avons profité de cette journée, qui ne ressemble encore une fois, à aucune autre, pour prendre un peu de recul sur nous mêmes. Pour profiter de ce moment coupé du monde, avec des cloches en panne (une chance pour nos oreilles). Et pour faire grandir en nous cette envie de grimper encore un peu plus haut et faire notre cinéma 😉

Aucun Commentaire

Laisser un Commentaire