#EP3 – Les loups rêvent

Après la visite du Moulin et une petite pause déjeuner, nous nous sommes rendus à Vouvray pour la deuxième et dernière escale de la journée. Car, au cœur de cette charmante petite bourgade se trouve un château. Il n’est pas hanté ni en ruine mais paraissait bien être, d’après quelques photographies, l’endroit idéal pour tourner « Près de moi ».

En arrivant face à l’allée qui conduit au château de Jallanges, les trois Loups Blancs présents dans la voiture semblaient un peu nerveux. Ils attendaient beaucoup de ce lieu et le paysage qui s’étendait devant nos yeux, à cet instant précis, était tout simplement magique.

L’allée était large et grandiose et bordée, de chaque côté, de grands arbres inspirant le silence. A peine avions nous entamé le chemin vers le château qu’une symphonie de palpitations synchronisées se fit entendre dans leurs poitrines. A travers la vitre, je penchais la tête pour tenter d’apercevoir la cime des arbres ou du château, mais je ne voyais rien. L’allée n’en finissait pas, ce qui rendait la curiosité et l’excitation de plus en plus fortes. Puis, en un clignement de cil, nous étions face au château et hors du temps. Le battement des cœurs ne ralentissait pas, au contraire. La découverte de la façade, du jardin et d’une petite fontaine nous laissa émerveillés. Tout était là, à sa place. L’univers dans lequel nous avions pénétré était d’une unicité remarquable ; pas de fil électrique ni de panneaux à l’horizon… La pollution visuelle n’existait pas, la nature était tout autour de nous, simple et belle.

Puis, Stéphane Ferry-Balin, le chaleureux propriétaire du château de Jallanges, vint nous tirer de nos rêveries. Sa gentillesse nous ramena tout doucement à la réalité. Pendant qu’il nous racontait l’histoire du lieu et que nous découvrions les pièces du château, j’attrapais au vol des regards complices, heureux. Les émotions et la fascination allaient crescendo.

L’univers était rêvé pour les Loups, une atmosphère de cinéma était déjà là avant même notre arrivée. Les meubles et les objets happaient notre regard, ils voulaient nous raconter leur vie. La lumière elle, frappait aux fenêtres et, sans rien demander, venait réchauffer nos cœurs et les grandes pièces pleines d’histoires.

Mais rien n’est jamais aussi simple. Autour d’un café, les fesses posées sur un vieux siège en bois, des questions ont été posées ; celles concernant le budget, les décors et les jours de tournage plus longuement discutées. Car, tout comme le Moulin, le château de Jallanges propose des chambres d’hôtes qui seront certainement occupées au moment du tournage du film.

La visite est un moment important car c’est la concrétisation de plusieurs mois. Est-ce que l’histoire que l’on s’est imaginé tant de fois dans notre esprit, va pouvoir trouver, dans la vraie vie, le décor qui lui convient? C’est ce que le château de Jallanges nous laisse espérer…

Le journal d’Anaïs Andos

à vendredi prochain …

filmsloupblanc - loup - blanc - films - esprit- flbprod

 

Aucun Commentaire

Laisser un Commentaire